La fée des livres

La déclaration

3 Commentaires

identité :

La déclaration, Gemma Malley, éditions Naîve, 366 pages

Quatrième de couverture :

Angleterre, 2140.
Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s’ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hall un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n’auraient pas dû naître, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n’a plus de parents désormais. Confinée dans l’enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute.
Anna a tout oublié de son passé. Jusqu’au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée ?

Mon avis :

Que de bruit autour de cette saga ! Et en effet, super découverte !

Alors la déclaration, c’est une dystopie dans laquelle les humains ont cesser de vieillir grâce à des médicaments. Bien sûr la naissance d’enfants est interdite pour ne pas sur-peupler la Terre. Certains ont désobéi et leurs enfants se sont retrouvés Surplus, destinés à servir les Légals et « racheté » leur Faute d’être nés…

C’est le cas de Anna, que l’on suit tout le long du roman dans un pensionnat de Surplus où ils apprennent « Où Est Leur Place », comment se rendre invisible tout en étant utile et où il vivent la précarité, sans pouvoir posséder d’objet qui leur appartiennent…

Malheureusement pour certains, ils se font tellement embrigader qu’ils suivent les idée de Mrs Pincent, la tortionnaire, et n’imaginent pas ce qu’il peut les attendre dehors.

Dès que Peter arrive, tout commence à se bousculer pour Anna, elle admet petit à petit la vérité, se rapproche de Peter évidemment… Et puis Peter, personnage dévoué, têtu, sûr de lui et ne lâche pas l’affaire, protecteur aussi… qui va découvrir après cette rencontre sa vérité. C’est à la fin que tout ce joue, qu’il est impossible de lâcher le livre, qu’on sait enfin LA vérité, qu’on pardonne plus ou moins à certains personnages mais qu’on se met à détester d’autres…

Par contre beaucoup de mots sont devenu des nom propres, avec une majuscule dans ce roman, a début c’est un peu déroutant.

Mine de rien ce roman fait réfléchir, notamment sur la société de pouvoir, vouloir tout contrôler, la richesse et la belle vie d’un côté – la pauvreté et le malheur de l’autre. Et puis il y a les rebelles qui donnent de l’espoir. On est totalement immergé dans l’histoire et c’est comme si on ressentait toute cette injustice qui subi Anna, on la comprend parfaitement, on veut se battre à ses côtés… Livre envoutant, à lire si ce n’est déjà fait ! 😀

Lu dans le cadre du challenge « Où sont les hommes ? »

1/5

Et du challenge monde livresque puisque l’auteur Gemma Malley est anglaise

1/5

Publicités

3 réflexions sur “La déclaration

  1. J’avais découvert ce roman par hasard à la médiathèque et j’avoue que j’avais vraiment bien accroché. Ravie de voir qu’il t’a plu également.

  2. J’ai adoré ce livre! C’est certainement mon préféré de la saga. Tu penses lire la suite?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s