La fée des livres


3 Commentaires

La déclaration

identité :

La déclaration, Gemma Malley, éditions Naîve, 366 pages

Quatrième de couverture :

Angleterre, 2140.
Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s’ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hall un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n’auraient pas dû naître, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n’a plus de parents désormais. Confinée dans l’enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute.
Anna a tout oublié de son passé. Jusqu’au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée ?

Mon avis :

Que de bruit autour de cette saga ! Et en effet, super découverte !

Alors la déclaration, c’est une dystopie dans laquelle les humains ont cesser de vieillir grâce à des médicaments. Bien sûr la naissance d’enfants est interdite pour ne pas sur-peupler la Terre. Certains ont désobéi et leurs enfants se sont retrouvés Surplus, destinés à servir les Légals et « racheté » leur Faute d’être nés…

C’est le cas de Anna, que l’on suit tout le long du roman dans un pensionnat de Surplus où ils apprennent « Où Est Leur Place », comment se rendre invisible tout en étant utile et où il vivent la précarité, sans pouvoir posséder d’objet qui leur appartiennent…

Malheureusement pour certains, ils se font tellement embrigader qu’ils suivent les idée de Mrs Pincent, la tortionnaire, et n’imaginent pas ce qu’il peut les attendre dehors.

Dès que Peter arrive, tout commence à se bousculer pour Anna, elle admet petit à petit la vérité, se rapproche de Peter évidemment… Et puis Peter, personnage dévoué, têtu, sûr de lui et ne lâche pas l’affaire, protecteur aussi… qui va découvrir après cette rencontre sa vérité. C’est à la fin que tout ce joue, qu’il est impossible de lâcher le livre, qu’on sait enfin LA vérité, qu’on pardonne plus ou moins à certains personnages mais qu’on se met à détester d’autres…

Par contre beaucoup de mots sont devenu des nom propres, avec une majuscule dans ce roman, a début c’est un peu déroutant.

Mine de rien ce roman fait réfléchir, notamment sur la société de pouvoir, vouloir tout contrôler, la richesse et la belle vie d’un côté – la pauvreté et le malheur de l’autre. Et puis il y a les rebelles qui donnent de l’espoir. On est totalement immergé dans l’histoire et c’est comme si on ressentait toute cette injustice qui subi Anna, on la comprend parfaitement, on veut se battre à ses côtés… Livre envoutant, à lire si ce n’est déjà fait ! 😀

Lu dans le cadre du challenge « Où sont les hommes ? »

1/5

Et du challenge monde livresque puisque l’auteur Gemma Malley est anglaise

1/5


Poster un commentaire

Divergent tome 1

Et voilà ma dernière lecture du moment, il s’agit de Divergent pour la lecture commune du 20 mai organisée par Laura1912 sur livraddict auquels ont participés :

Arcaalea
– tweety805
Marmotte
Myiuki22
Ella
barbouille
lightjok
(livres-avis)
– bookoverdose
– xoambree
– Elsinka
Petitepom
mademoisellelily
Elenah

 

Identité :

Divergent tome 1, Véronica Roth, édition Nathan, collection Blast, 336 pages

Quatrième de couverture :

Tris vit dans un un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. A 16 ans, elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant.

ELLE EST UNE DIVERGENTE. ELLE EST EN DANGER DE MORT.

 

Mon avis :

 Wouah !! Alors pour commencer, je dirai que c’est encore un grand coup de cœur ! (Décidemment ce blog ne se rempli que de ça ^^ )

Dans le mode de Tris, il existe cinq factions : Altruiste, Audacieux, Erudit, Fraternel et Sincère.

Chaque faction a une manière de se comporter, un caractère, une façon de s’habiller, un travail qui leur est propre.

Béatrice née Altruiste. C’est le jour de son test d’aptitude où tout commence.  Ce n’est pas spolier si je vous dis que c’est une divergente donc voilà je le dit, Tris est une divergente et c’est ce qui va faire que tout le long du livre elle va sans cesse se poser des questions sur sa position, ses gestes, ce qu’elle devrait faire ou ne pas faire car cela vient du fait qu’elle n’est pas 100% une… (je ne vous le dirai pas lisez le livre :P) comme elle a choisi après la cérémonie du Choix mais elle a en elle deux autres factions qui auraient pu l’accueillir.

Dans sa nouvelle faction il y a une initiation que doivent passer tous les novices et un classement à la fin de ce concours où le mieux placé aura un travail plus important que les autres et qu’a partie du 11ème, les novices seront exclus de la faction.

Bien sûr, il y a un garçon dans l’histoire, pour rendre tout cela un peu plus doux sinon tout ceci ne serait que barbarie J Il se nomme Quatre, c’est l’instructeur des novices qui viennent d’une autre faction que celle à laquelle il appartient.  Dans le début qu’il apparaît on sent qu’il va y avoir quelque chose, qu’il va jouer un rôle important pour Tris.

Donc toute l’histoire est narrée par Tris au présent, on entre facilement dedans, on la suit comme son ombre. Il y a beaucoup d’émotions, de peurs et je trouve que l’auteur à bien réussi à nous transmettre ceci. Un concept encore une fois atypique, une nouvelle façon d’imaginer le pire pour notre futur car l’histoire se passe après une troisième guerre mondiale. J’ai adoré en fait !

Impossible de lâcher mon livre, ma volonté n’a pas été assez forte et un sentiment de vide une fois terminer. Vivement le tome 2 qui sortirait en automne !! (Dure dure d’attendre aussi longtemps…)

Et vous aussi vous verrai si vous décider de vous lancer dans la dystopie, passez absolument par ce livre, il vous plaira que vous soyez ado ou adulte, A LIRE !! 😀