La fée des livres


4 Commentaires

L’appel de l’ange

Voilà un livre que m’a prêté par une amie et que j’ai proposé en lecture commune sur livraddict avec la participation de :

Mia, Cline612, Bea285, Myiuki22, chris62150, lebbmony, lamiss59283, De-pages-en-pages, miamjr, Mamz’elle Amandine, Kyeira, Aniouchka, Coffee-Book

identité :

L’appel de l’ange, Guillaume Musso, éditions XO, 382 pages

Quatrième de couverture :

Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie.

New York. Aéroport Kennedy.
Dans la salle d’embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route.
Madeline et Jonathan ne s’étaient jamais rencontrés, ils n’auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangés leurs téléphones portables. Lorsqu’ils s’aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San-Fransisco.
Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l’autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu’ils pensaient enterrés à jamais…

Mon avis :

Par où commencer ? Vous seriez étonné si je vous dis que j’ai bien aimé ? Non bien sûr, encore un Musso où l’on est transporté dans une histoire qui scrute le passé des personnages et leur renvoie en pleine figure.

Bon commençons par la début. Évidemment on est en présence d’un français, Jonathan,  restaurateur à San Fransisco dans un petit café. Et puis on a notre anglaise, Madeline, fleuriste à Paris, anciennement policière dans un petit quartier malfamé de Manchester. Avant cette rencontre ils menaient leur vie, essayant de remonter la pente comme ils peuvent pour se sortir du calvaire, de la tristesse, du manque.

Finalement cet échange est surement ce qui va leur arrivé de pire et de meilleur. On découvre en même temps qu’eux ce que l’autre tente de caché, on s’immisce dans leurs craintes. J’ai trouvé qu’ils se comportaient un peu comme des enfants avec des pensées du type :  » j’espère qu’il ne va pas lire mes messages »,  » pourvu qu’il ne trouve pas les documents », « il faut qu’elle arrête de fouiner » … Et puis du coup avec tout ça nous on en peut plus, on veut tout savoir ! Alors on lit, on lit, on ne lâche plus le livre jusqu’à ce que Madeline perce à jour Jonathan pour nous et que Jonathan découvre le secret de Madeline qui la fait tant souffrir.

Bon voilà, maintenant qu’on en sait un peu plus, on veut continuer parce que les voilà réuni dans une 2ème partie, plus unis que jamais, à la recherche de ce quelqu’un qui à raviver la flamme chez lui et qui est le seul à pouvoir définitivement recoudre le cœur blessé chez elle.

Oulala, je m’emballe, mais après tout c’est un peu ce que j’ai ressenti, cette envie de poursuivre, de farfouiller encore plus loin dans les secrets, savoir le pourquoi du comment. Et puis on se laisse berner quand même, on nous met des visières à un moment donné et puis on pense ce qu’on nous dit de penser alors bien sûr quand tout s’éclaire, on se dit : « mais bien sûr ! Il fallait juste être attentif et logique ! »

Ah et niveau de l’écriture, j’adore la mise en page ! Toutes les petites citations au début de chaque chapitre qui ont un lien avec le contenu, on prend plaisir à lire les échanges téléphoniques, par mail ou SMS, les coupures de journaux qui dynamises la lecture.

Ce n’est pas le meilleur Musso que j’ai pu lire mais en tout cas j’ai bien aimé, une aventure de 2 personnages séparés par l’océan et reliés par un téléphone. Je ne peux pas vous en dire plus, creuser d’avantage sur leurs découvertes, sur la personne phare sinon ça ne serait pas bien drôle et la surprise serait gâcher et si vous avez l’occasion de le lire alors … Bonne lecture ! 🙂