La fée des livres


8 Commentaires

Une place à prendre

Lu dans le cadre d’une lecture commune sur Livraddict organisée par Flo Tousleslivres.

Identité :

Une place à prendre, J.K Rowling, Editions Grasset (2012), 670 pages

Quatrième de couverture :

Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable.

Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Mon avis :

Autant commencer par vous dire que si j’ai voulu lire Une place à prendre, c’est surtout par curiosité, voir comment la maman de la saga Harry Potter s’en sortirait avec un roman plus pour adulte, plus contemporain -comme beaucoup de personnes j’imagine.

Et surprise ! C’est vrai que je m’attendait pas entrer dans l’histoire aussi facilement, suivre le vie des Pagfordiens avec plaisir et entrain même si le roman commence par la mise en place des personnages qui n’est pas simple car on a le point de vue de 7 personnages qui bien sûr au début ont des vies totalement différentes et petit à petit vont se révéler plus proches et imbriqués les unes dans les autres que prévu comme on peut s’en douter. C’est un peu le même système que les films Valentine’s Day et Happy New Year. Attention Spoiler ! Sauf qu’au lieu de finir bien, tout le monde est content, eh bien c’est la décadence. !

Ce que j’aime beaucoup dans ce roman (tout comme dans Harry Potter d’ailleurs), c’est qu’il n’y a pas le culte de la beauté,  les héros ne sont pas parfaits (caractérisés par leurs défauts justement) et finalement c’est ce qui fait que Rowling nous présente la société, on retrouve un peu de toutes les « catégories » de personnes, situations vécues, peut-être très stéréotypé mais ça reste un condensé de ce que l’on a autour de nous, on a seulement à réinvestir les personnages, les lieux et les situations avec ce qu’on connaît.

La façon dont la vie des personnages se croise et très intéressante et bien pensée On ne s’attend pas forcément aux liens entre les personnages dans certaines situations. Le tout est très bien construit, la manière dont commence le livre (avec la mort de Fairbrother,l’ancien des cités) et se finit (avec la mort de Krystal, la jeune des cités) forme un cercle vicieux, la fin renvoie au début.

En bref, c’est une belle découverte. Merci à Flo Tousleslivres pour l’organisation de cette lecture commune sur Livraddict !

Lien LA pour voir d’autres article : http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=14759&p=11

coeur

coeur

coeur

coeur


4 Commentaires

L’appel de l’ange

Voilà un livre que m’a prêté par une amie et que j’ai proposé en lecture commune sur livraddict avec la participation de :

Mia, Cline612, Bea285, Myiuki22, chris62150, lebbmony, lamiss59283, De-pages-en-pages, miamjr, Mamz’elle Amandine, Kyeira, Aniouchka, Coffee-Book

identité :

L’appel de l’ange, Guillaume Musso, éditions XO, 382 pages

Quatrième de couverture :

Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie.

New York. Aéroport Kennedy.
Dans la salle d’embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route.
Madeline et Jonathan ne s’étaient jamais rencontrés, ils n’auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangés leurs téléphones portables. Lorsqu’ils s’aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San-Fransisco.
Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l’autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu’ils pensaient enterrés à jamais…

Mon avis :

Par où commencer ? Vous seriez étonné si je vous dis que j’ai bien aimé ? Non bien sûr, encore un Musso où l’on est transporté dans une histoire qui scrute le passé des personnages et leur renvoie en pleine figure.

Bon commençons par la début. Évidemment on est en présence d’un français, Jonathan,  restaurateur à San Fransisco dans un petit café. Et puis on a notre anglaise, Madeline, fleuriste à Paris, anciennement policière dans un petit quartier malfamé de Manchester. Avant cette rencontre ils menaient leur vie, essayant de remonter la pente comme ils peuvent pour se sortir du calvaire, de la tristesse, du manque.

Finalement cet échange est surement ce qui va leur arrivé de pire et de meilleur. On découvre en même temps qu’eux ce que l’autre tente de caché, on s’immisce dans leurs craintes. J’ai trouvé qu’ils se comportaient un peu comme des enfants avec des pensées du type :  » j’espère qu’il ne va pas lire mes messages »,  » pourvu qu’il ne trouve pas les documents », « il faut qu’elle arrête de fouiner » … Et puis du coup avec tout ça nous on en peut plus, on veut tout savoir ! Alors on lit, on lit, on ne lâche plus le livre jusqu’à ce que Madeline perce à jour Jonathan pour nous et que Jonathan découvre le secret de Madeline qui la fait tant souffrir.

Bon voilà, maintenant qu’on en sait un peu plus, on veut continuer parce que les voilà réuni dans une 2ème partie, plus unis que jamais, à la recherche de ce quelqu’un qui à raviver la flamme chez lui et qui est le seul à pouvoir définitivement recoudre le cœur blessé chez elle.

Oulala, je m’emballe, mais après tout c’est un peu ce que j’ai ressenti, cette envie de poursuivre, de farfouiller encore plus loin dans les secrets, savoir le pourquoi du comment. Et puis on se laisse berner quand même, on nous met des visières à un moment donné et puis on pense ce qu’on nous dit de penser alors bien sûr quand tout s’éclaire, on se dit : « mais bien sûr ! Il fallait juste être attentif et logique ! »

Ah et niveau de l’écriture, j’adore la mise en page ! Toutes les petites citations au début de chaque chapitre qui ont un lien avec le contenu, on prend plaisir à lire les échanges téléphoniques, par mail ou SMS, les coupures de journaux qui dynamises la lecture.

Ce n’est pas le meilleur Musso que j’ai pu lire mais en tout cas j’ai bien aimé, une aventure de 2 personnages séparés par l’océan et reliés par un téléphone. Je ne peux pas vous en dire plus, creuser d’avantage sur leurs découvertes, sur la personne phare sinon ça ne serait pas bien drôle et la surprise serait gâcher et si vous avez l’occasion de le lire alors … Bonne lecture ! 🙂


7 Commentaires

La maison de la nuit tome 1 : Marquée

Livre lu dans le cadre d’une LC sur livraddict organisée par Myiuki22 avec :

Myiuki (organisatrice), beautifulvelma, Ella, lucie2006, cline612, Farahfleur, Jenn, Dex, elodie.book, kokodu22, LivresLove, Anna002, kisse59, Aidoku, Géraldine,didikari, Sandra, (lamiss59283)

identité :

La maison de la nuit, P.C & Kristin CAST, éditions Pocket Jeunesse, 306 pages

Quatrième de couverture :

Entrez dans la Maison de la Nuit à vos risques et périls.

Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres…

Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s’approche d’elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit : « Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t’attend à la Maison de la Nuit. »  A ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée mais – elle le sait – elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation ou… mourir

Mon avis :

Zoey Redbird est vraiment une ado atypique qui dès le début va se démarquée des autres, on sait tout de suite qu’elle va avoir un rôle exceptionnel.  Elle est une descendante du peuple Cherokee (ancienne tribu amérindienne avant la guerre de succession).

Dans son monde, les humains sont au courant de l’existence des vampires,  certaines célébrité sont dites vampires mais ce n’est pas pour autant que les mortels les accueillent à bras ouvert.

Et donc quand Zoey se fait marquée au front par le Traqueur elle se fait exclure, elle sait qu’elle doit partir de chez elle et quitter sa meilleure amie Kayla ( insupportable comme amie quand même ) et son ex-petit ami Heath ( un peu creux quand même et sans cervelle ) et va devoir se séparer de sa mère et de son « bauf-père » ( qui n’est vraiment pas pour lui déplaire ) mais également de sa grand-mère cherokee avec qui elle est très proche.

Petit à petit elle trouve sa place dans cette école. Elle fait la connaissance de son adversaire : Aphrodite aussi méchante qu’égoïste. Puis de sa camarade de chambre : Lucie une cow-boy campagnarde très loyale. Et enfin les amis de Lucie qui vont devenir ses amis à elle aussi : les Jumelles Erin et Shaunee, physiquement différentes mais leurs esprits ne font qu’un et Damien, un dictionnaire sur patte et homosexuel. Ah et j’allais oublié Erik ! Erik le beau garçon, champion du monologue en poésie et qui dès le début fait la cour à Zoey.

Les novices suivent les cours la nuit, font des rituels et se recueillent au temple de Nyx, la personnification de la Nuit à qui ils vouent un grand culte et qui aurait offert à Zoey des dons et des capacités beaucoup plus extraordinaires que tous les novices de tous les temps et qui mélangés à son sang cherokee lui donnent un rôle très important.

Zoey est la narratrice, je me suis bien attachée à elle, on ressent bien ses émotions, ses peurs, ses doutes… Le texte est vraiment écrit comme si elle nous parlait avec un langage moderne donc et avec de l’humour.

Au final j’ai beaucoup aimé, un thème et des idées vraiment sympas, un saga prometteuse, hâte de lire la suite !

Merci beaucoup Myiuki pour cette LC ! 😀


Poster un commentaire

Les anges déchus tome 1 : Hush, hush

Alors de quoi vais-je parler cette fois ci ? Et bien de Hush, hush. Merci à Myiku22 d’avoir organisée cette Lecture Commune sur livraddict  😀 Et voilà les autres participants :

Myiuki22, Dex, Tweety805, Mimigogotte, Stories-of-books, audel, cline612, LetterBee, Antomilna, Bookoverdose , lamiss59283, Emiiye, hopeee, book-worm, Lilichat, didikari, Camli, audel, TheChouille

Identité :

Les anges déchus, tome 1 : Hush, hush, Becca Fitzpatrick, editions Pocket (Jeunesse), 364 pages

Quatrième de couverture :

L’amour ne faisait pas partie des plans de Nora Grey. Elle n’avait jamais été particulièrement attirée par les garçons de son école, même si sa meilleure amie, Vee, faisait tout pour ça. Mais ça, c’était avant l’arrivée de Patch.

Avec son sourire et ses yeux qui semblent voir à l’intérieur d’elle-même, Nora est attirée vers lui malgré elle. Mais après une série de rencontres effrayantes, Nora ne sait plus en qui avoir confiance. Patch apparaît partout où elle est et semble en savoir plus sur elle que ses meilleurs amis. Elle ne sait trop si elle doit lui tomber dans les bras ou s’enfuir. Et quand elle décide de chercher des réponses, elle entrevoit une vérité plus troublante encore.

Mon avis :

Sympa comme lecture. J’ai dévoré le livre ! Il se lit vraiment vite. Une histoire d’anges, youpiii ! 😀

Au début j’ai été un peu déboussolé car le prologue nous plonge en novembre 1565 puis après on est de retour au XXIème siècle avec Nora et j’ai absolument voulu faire un lien avec le personnage du prologue et Nora (forcément il y en a un mais ce n’est peut-être pas celui auquel on s’attend ^^)

L’histoire se concentre essentiellement sur Nora qui est aussi la narratrice, une élève de seconde très douée qui a de très bonne note, un peu naïve quand même, qui passe son temps libre à la bibliothèque et sur ses devoirs.

Il y a quelque chose qui se trame, des phénomènes de plus en plus étranges autour de Nora, une mystérieuse silhouette avec des lunettes de ski, qui est-ce ?  Là j’avoue qu’à certains moments Nora m’a énervée parce que certains indices qu’elle découvrait rendaient le « coupable » trop évident mais elle se bornait à accuser la mauvaise personne…

Patchbeau, mystérieux, passé trouble… Dès le début Nora le dénonce comme le méchant. Première année de lycée, nouveau voisin de SVT à la place de Vee, sa meilleure amie. Elle se méfie de lui mais il l’attire automatiquement. Là aussi ça m’a agacé, je l’ai trouvée bête de ne pas comprendre alors que dès le départ la nature de Patch semblait évidente…

Et Elliot alors ?  Elliot est le beau garçon qui tombe croque de Nora dès le premier jour à son entrée au lycée de Coldwater, toujours accompagné de Jules son acolyte. Mais pourquoi vient-il ici alors qu’il était dans le prestigieux lycée privé de Kinghorn ? Bref, se dresse alors un triangle amoureux dans l’histoire, même si Nora est plus focalisée sur l’idée de percer à jour ces deux-là que de se laisser attendrir et réfléchir d’un point de vu objectif ^^

J’ai adoré les moments d’angoisses (la plupart du temps quand Nora est avec Patch) et j’ai bien aimé la fin aussi quand les masques tombent, quand tout s’explique (et pour ma part j’ai été contente de pouvoir e dire « aaaaah !!!!! J’en été sûr ! J’avais raison depuis le début ! 😀 » )

C’est tout de même un bon roman jeunesse, un bon divertissement, à lire pour une lecture rapide et pas prise de tête 🙂


Poster un commentaire

Divergent tome 1

Et voilà ma dernière lecture du moment, il s’agit de Divergent pour la lecture commune du 20 mai organisée par Laura1912 sur livraddict auquels ont participés :

Arcaalea
– tweety805
Marmotte
Myiuki22
Ella
barbouille
lightjok
(livres-avis)
– bookoverdose
– xoambree
– Elsinka
Petitepom
mademoisellelily
Elenah

 

Identité :

Divergent tome 1, Véronica Roth, édition Nathan, collection Blast, 336 pages

Quatrième de couverture :

Tris vit dans un un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. A 16 ans, elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant.

ELLE EST UNE DIVERGENTE. ELLE EST EN DANGER DE MORT.

 

Mon avis :

 Wouah !! Alors pour commencer, je dirai que c’est encore un grand coup de cœur ! (Décidemment ce blog ne se rempli que de ça ^^ )

Dans le mode de Tris, il existe cinq factions : Altruiste, Audacieux, Erudit, Fraternel et Sincère.

Chaque faction a une manière de se comporter, un caractère, une façon de s’habiller, un travail qui leur est propre.

Béatrice née Altruiste. C’est le jour de son test d’aptitude où tout commence.  Ce n’est pas spolier si je vous dis que c’est une divergente donc voilà je le dit, Tris est une divergente et c’est ce qui va faire que tout le long du livre elle va sans cesse se poser des questions sur sa position, ses gestes, ce qu’elle devrait faire ou ne pas faire car cela vient du fait qu’elle n’est pas 100% une… (je ne vous le dirai pas lisez le livre :P) comme elle a choisi après la cérémonie du Choix mais elle a en elle deux autres factions qui auraient pu l’accueillir.

Dans sa nouvelle faction il y a une initiation que doivent passer tous les novices et un classement à la fin de ce concours où le mieux placé aura un travail plus important que les autres et qu’a partie du 11ème, les novices seront exclus de la faction.

Bien sûr, il y a un garçon dans l’histoire, pour rendre tout cela un peu plus doux sinon tout ceci ne serait que barbarie J Il se nomme Quatre, c’est l’instructeur des novices qui viennent d’une autre faction que celle à laquelle il appartient.  Dans le début qu’il apparaît on sent qu’il va y avoir quelque chose, qu’il va jouer un rôle important pour Tris.

Donc toute l’histoire est narrée par Tris au présent, on entre facilement dedans, on la suit comme son ombre. Il y a beaucoup d’émotions, de peurs et je trouve que l’auteur à bien réussi à nous transmettre ceci. Un concept encore une fois atypique, une nouvelle façon d’imaginer le pire pour notre futur car l’histoire se passe après une troisième guerre mondiale. J’ai adoré en fait !

Impossible de lâcher mon livre, ma volonté n’a pas été assez forte et un sentiment de vide une fois terminer. Vivement le tome 2 qui sortirait en automne !! (Dure dure d’attendre aussi longtemps…)

Et vous aussi vous verrai si vous décider de vous lancer dans la dystopie, passez absolument par ce livre, il vous plaira que vous soyez ado ou adulte, A LIRE !! 😀

 

 


Poster un commentaire

La fille de papier

J’ai lu La fille de papier  dans le cadre d’une lecture commune sur Livraddict organisée par Benjamin59 avec :

– Kassandra 
– Math-en-book
– Luna
– Cline612 
– BookHystericLove
– (Anna002)
– LeeLoo 
– DelAlienor
– Angellovekitty
– Sunflo
– LesYeuxPlusGrosQueLeTemps
– Mamzellebullefille-de-papier-musso-10

Identité:

La fille de papier, Guillaume Musso, editions XO, 377pages

 

Quatrième de  couverture :

«  Trempé jusqu’ ‘aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.

–  D’où sortez-vous ?

– Je suis tombée.

–  Tombée d’où ?

– Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire quoi ! »

 

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans.

*elle est jolie, elle est désespéré, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.

Impossible ? Et pourtant…

Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel…

 

Une comédie vive et piquante

Un suspense romantique et fantastique

Quand la vie ne tient plus qu’à un livre !

 

Mon avis :

 Encore une fois je ne suis vraiment pas déçu !

C’est encore une fois une histoire peu banale avec une fin surprenante fidèle à Musso.

 

En effet ce livre tourne autour d’une amitié entre Tom, Milo et Carole depuis l’adolescence.

Tom devient riche grâce au succès que remportent ses livres jusqu’où Aurore, sa petite amie française le quitte. Et c’est à partir de ce moment que les ennuis commencent : la dépression, la drogue…

Donc Billie tombe bien au bon moment 😉

Les personnages sont attachants. Tout au long de l’histoire on comprend les réactions de Tom, et lorsqu’on est rentré dans le fantastique tous nous paraît plausible mais… (lisez le livre 😉 !)

 Au début on a un peu de mal avec le changement de point de vue car pour Tom c’est écrit à la première personne alors que quand on suit Milo ou Carole c’est écrit à la troisième personne mais évidemment on ne peut comprendre pourquoi qu’à la fin…

L’histoire d’amour entre Tom et Billie met un moment pour ce mettre en place car au départ ils cherchent à se déstabiliser l’un l’autre, Tom se convainc lui-même que c’est de sa faute, que c’est lui qui l’a créée et finalement… (lisez le livre 😉 !)

 

Résultat : Décidemment encore un coup de cœur ! 😀

 

 Et merci beaucoup à mon ancienne prof d’EPS que j’apprécie vraiment, de m’avoir prêté ce livre tout comme Parce que je t’aime, Et après…, L’appel de l’ange